Morten Harket se livre dans «Homecoming» (Hjemkomst)

26 septembre 2019 Par a-ha France. - 2292 lectures

Ce livre confidence retrace une période méconnue de Morten Harket (chanteur de a-ha) de 1993 à 1998 : "Homecoming" (vo : "Hjemkomst").

Une fois n'est pas coutume, nous allons évoquer un ouvrage à paraitre le 27 Septembre prochain en Norvège aux éditions Forlaget Press.

Ce livre confidence retrace une période méconnue de Morten Harket (chanteur de a-ha) de 1993 à 1998 : "Homecoming" (vo : "Hjemkomst") . Il a été écrit par le journaliste Ørjan Nilsson à qui l'on doit les ouvrages sur le groupe Kings of Convenience sorti en 2014 "Quiet Is the New Loud" et le guitariste Pal Waaktaar-Savoy sorti l'année dernière, "Tears from a Stone".



En 1993, Morten Harket était devenu une star de la Pop internationale après 8 années aux sommets des charts internationaux avec le groupe a-ha. Et pourtant c'est à cette période qu'il décide de retourner chez lui, en Norvège. Il ne quitte pas la musique pour autant, il écrit ses propres albums solo en s'entourant de musiciens locaux, il chante en norvégien des textes inspirés de la Bible, se fait porte-parole d'un pays en proie à la guerre civile (Timor Oriental) et se sensibilise aux problèmes environnementaux liés aux changements climatiques, sujet peu médiatisé à l'époque.

C'est chez lui, en Avril 2018 qu'il se confie au journaliste Ørjan Nilsson, autour d'un gateau à la carotte. "Je suis Morten Harket, chanteur de a-ha" commence-t-il. Sa carrière solo ? "Ce sont des hauts... et des bas !" précise-t-il en souriant.




Un album méconnu

A la lecture des premières pages on apprend qu'un premier album solo de Morten ne verra jamais le jour. Signé chez Warner, produit par Alan Tarney et écrit par Oliver Tarney et un ami, Morten ne sera pas très enthousiaste. "il renferme de bonnes chansons pop mais je ne suis pas un chanteur de divertissement" précise Morten. En parallèle, il écrit "Wild Seed" qui finalement sera retenu et aura le succès international espéré, malgré une promotion défaillante. Cette sortie aura été émaillée de nombreux rebondissements que Ørjan Nilsson détaille avec précision (l'écriture, ses relations avec le co-auteur Håvard Rem, l'enregistrement, les conflits avec Warner Music, la promotion de l'album...). Chaque titre de l'album y est disséqué.



Vient ensuite l'album "Poetenes Evangelium" souvent considéré comme un album solo de Morten et pourtant... "Cet album n'est pas et n'a jamais été un album solo [...] on m'a demandé de chanter et je l'ai accepté en tant qu'artiste invité sur tous les titres" précise-t-il. Morten revient sur les raisons de cet album, évoque ses relations avec Håvard Rem et explique pourquoi il a accepté de l'enregistrer. L'occasion pour Ørjan d'aller plus loin que la simple évocation de cet album atypique. Il échange avec Morten sur l'évangile, la musique chrétienne ou encore l'approche de la religion chrétienne.



Un autre album en norvégien a été enregistré par Morten Harket et les musiciens Håvard Rem et Ole Sverre. Il s'appelle "Vogt Villa" du nom de la maison dans laquelle l'enregistrement s'est déroulé sur une île proche de Kristiansand. Du choix du lieu à l'installation de plus de 4 tonnes de matériel, les étapes décrites ont été un véritable parcours du combattant, tout comme les semaines qui ont suivi avec le voyage de Morten au Sri Lanka qui ne s'est pas déroulé comme prévu et la sortie ratée en Norvège en l'absence de Morten, bloqué au Sri Lanka. La presse n'a pas été tendre... Le "disque maudit norvégien" comme pouvait l'appeler Morten.


La séparation de a-ha, les addictions…

De nombreux autres sujets sont évoqués. La drogue, l'alcool, le fondamentalisme... mais aussi ses relations avec Pal et Magne et les raisons de la séparation du groupe. "Ce n'est pas moi qui ai quitté le groupe, il n'y en avait plus [...] Nous étions fatigués tous les trois, j'étais tellement fatigué de mon rôle de leader". Morten relate ses sentiments sur les conflits au sein du groupe et les raisons qui l'ont poussé à se remettre en question et à vouloir faire l'album Wild Seed. "Qu'est-ce que j'attends ? [...] je devais tout vider" indique Morten.


L’environnement

Un des thèmes de prédilection de Morten Harket, est la protection de l'environnement et la sensibilisation aux changements climatiques. Il s'y est engagé depuis la fin des années 80 en accompagnant bon nombre de projets (voiture électrique...). Il s'intéresse également indirectement à la politique en prenant position dans le dilemme du "oui" ou "non" à l'Europe !




La cause du Timor Oriental

Mais un des sujets majeurs de cette période est la cause pour le Timor Oriental. Son engagement se fera un peu par hasard, après la lecture de l'ouvrage de José Ramos Hortas Funu "The Unfinished Saga of East Timor" remis par Maureen Davies rencontré dans son hôtel à Monté Carlo. Son objectif était de faire rentrer Morten, comme d'autres stars de l'époque, dans son réseau d'alerte sur le Timor Oriental. "- Ce livre a provoqué une réaction violente en moi, à un niveau que je n'avais jamais connu auparavant" indique Morten. Ce long passage du livre est puissant et l'implication de Morten est sans commune mesure jusqu'à se battre pour faire valoir la cause auprès du Comité Nobel. L'issue en sera couronnée de succès avec l'attribution du Prix Nobel de la Paix en 1996 à José Ramos-Horta.


Un livre pour les admirateurs mais pas que…

Morten Harket se livre totalement et sans retenue sur cette période méconnue de sa carrière. Des proches de Morten ont également été sollicités et ont apporté leurs souvenirs et leurs regards.

Sans vous dévoiler les nombreux détails obtenus par l'auteur, ce livre permettra enfin aux nombreux admirateurs de la première heure ou aux curieux, de mieux comprendre qui se cache derrière cet homme que les gens pensent connaitre. Les vérités y sont enfin dévoilées... Morten y égrène ses nombreux souvenirs, parfois touchant, parfois violent.

Nous remercions la maison d'édition et Ørjan Nilsson de nous avoir permis de découvrir cet ouvrage en avant-première. Les nombreuses recherches documentées, les contacts avec l'entourage de Morten Harket et les archives audiovisuelles ont permis à l'auteur de lever le voile sur un homme généreux, sincère, humble et terriblement exigeant avec lui-même. Les 188 pages renferment de nombreuses anecdotes de cette partie méconnue de sa vie. A découvrir absolument...


Seule la version norvégienne sera disponible. En fonction de succès rencontré, on pourra espérer une version anglaise...