a-ha
resume Retour sur les 2 concerts exceptionnels de a-ha à Giske en Juin dernier avec diffusion TV et éditions supports physiques du MTV Unplugged – Summer Solstice en Octobre 2017...
Categorie : A-ha [1414]



Les 22 et 23 Juin 2017, le groupe a-ha a donné 2 concerts uniques sur la petite île de Giske en Norvège (près d'Ålesund). Ce petit coin de paradis est devenu aujourd'hui un arrêt pour les navires de croisière Hurtigruten. Mais ces 2 soirs là, c'est une petite poignée de 250 personnes qui s'est rendue sur ce petit bout de terre, après une escale à Oslo et la traversée de 2 tunnels souterrains... pour arriver sur Giske.

Sorties commerciales et diffusion TV


Cet évènement a été entièrement filmé pour la chaine de télévision MTV et sera diffusé le Vendredi 6 octobre 2017 à 23h15 (émission de 50 minutes environ, soit 40 minutes de Live uniquement, pub déduite...).



Plusieurs éditions sont envisagées dont :
- édition Triple Vinyle,
- édition Deluxe Double CD + DVD,
- édition Deluxe Double CD et Blu-ray,
- édition Blu-ray seule.

D'autres éditions simples pourraient également voir le jour :
- édition CD,
- édition DVD.

La sortie officielle des supports sera le Vendredi 6 Octobre 2017. Cependant les éditions françaises pourraient avoir quelques jours de retard...

Pourquoi ce Live ?


Mais pourquoi a-ha a-t-il décidé d'effectuer ces 2 concerts MTV Unplugged où le monde semble s'arrêter ?

Pål Waaktaar-Savoy: "En fait, nous avons discuté de différents lieux possibles : Manaus en Amazonie, Berlin, Londres et New York. En fin de compte, le Ocean Sound Recordings Studio à Giske fut un choix commun. Nous savions que nous pouvions répéter sans perturbation dans une très bonne salle avec une très bonne sonorisation."



Harald Wiik (manager de a-ha) : "Nous envisagions de recréer un studio de TV complet près de Londres, mais le groupe ne le souhaitait pas. Ils ont évoqué la possibilité d'aller en Amazonie ou au Brésil (à Belém) mais c'était trop compliqué. Alors Magne a suggérer de faire quelques chose de 'norvégien' dans une église. Mais l'endroit aurait été trop petit pour une telle production. Morten a même suggéré d'utiliser les mannequins du clip vidéo 'The sun always shines on TV' comme public. Finalement nous avons opté pour Giske, qui est un endroit unique".

Durant 2 semaines, le groupe s'est isolé pour répéter les arrangements acoustiques des 2 concerts avec leur producteur Lars Horntveth. la salle voisine Øygardshallen s'est avérée être un lieu absolument parfait car peu de modifications techniques étaient nécessaires pour enregistrer les deux concerts MTV Unplugged selon toutes les règles de l'art.



Dans la salle Øygardshallen, a-ha a joué devant seulement 250 spectateurs. La façade en verre de la salle a permis au public de regarder la nuit pâle derrière la scène ainsi que des effets vidéos sur des panneaux en LED qui avait été installés sur la prairie derrière le couloir. Le fait que les deux spectacles "MTV Unplugged" aient été vendus en seulement quelques minutes n'est guère surprenant avec du recule. "Ce sont les concerts les plus intimes de tous les temps", a déclaré Magne Furuholmen. "Nous n'avons jamais été aussi proches de notre Public comme à Giske".

Paul : "Cela fait plusieurs années que nous discutions d'un tel évènement. Sur beaucoup de nos concerts, nous avons également joué des chansons acoustiques individuelles. Mais si vous considérez que nous n'avons besoin d'aucune technologie, alors que nous écrivons les chansons, l'idée de spectacles purement acoustiques est logique. Jouer toutes ces chansons dans des arrangements acoustiques est comme si nous revenions à leurs origines."

"Tout cela est même beaucoup plus profond", ajoute Magne. "La plupart de nos chansons sont dues aux influences que nous avons eues pendant notre enfance, où nous avons été directement exposés à la culture norvégienne, et non à la musique folklorique nordique. Au fil des ans, les journalistes ont toujours souligné qu'il y a quelque chose de typiquement norvégien dans notre musique, même si nous avons vécu et travaillé à Londres. C'est probablement à cause de la grande distance de notre maison que nous avons vécu inconsciemment notre mentalité norvégienne. L'histoire norvégienne est remplie de nombreux exemples. Les plus grands de nos artistes ont créé leurs principales oeuvres en exil, loin de chez eux. Henrik Ibsen a écrit avec un fort impact norvégien sur les grands humanitaires quand il a vécu en Italie. Et le pouvoir mélancolique d'Edvard Munch s'est déroulé dans ses peintures expressionnistes quand il a vécu à Berlin. Et, bien sûr, nous ne devons pas oublier Edvard Grieg, qui a vécu directement dans la musique folklorique norvégienne qui a bercé notre jeunesse. Notre identité se caractérise par ces forts exemples et influences. Et cela explique aussi pourquoi il y a un tel impact sombre et mélancolique dans notre musique. Nous sommes très proches de ces exemples. En revenant en Norvège, nous n'étions qu'une étape naturelle et logique."

Morten Harket souligne le rôle central joué par l'arrangeur et producteur Lars Horntveth : "Cela a été décisif, en tant que catalyseur de nos sensibilités. Il a fécondé notre musique avec des arrangements complètement nouveaux. Il a même touché des éléments que nous pensions inviolables. Nous avions d'ailleurs pensé au départ qu'il était même un peu irrespectueux. Il nous a confronté à des idées radicales, et nous l'avons détesté pour cela. Avec du recule, je peux maintenant vous dire qu'il a bien fait. Parce que, évidemment, nous avions besoin de cette irrévérence, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous l'avions embauché. Nous avions besoin d'une personnalité forte qui a mis au défi toutes les facettes de ce que nous avons représenté comme groupe. Bien sûr, il y a eu de grands affrontements. Mais cela fait partie du processus créatif. Lars mérite le respect et nos remerciements car nous sommes dorénavant plus proches en tant que groupe, et ce, depuis bien longtemps. Nous sommes habituellement toujours en désaccord, et c'est un peu la façon dont les choses auraient dû se passer, mais pas cette fois. C'est presque touchant".

Lars Horntveth : "Travailler avec les trois a été amusant et très frustrant. Ils m'ont parfois bien enervé, mais ils l'ont fait. Après tout, ils ne sont pas habitués à un type obstiné comme moi, interférer comme ça dans leur habitudes, mais cela a été très sain. Au fond, je pense qu'ils m'aiment comme ça, même s'ils m'ont parfois détesté".

Paul, qui a suggéré à Horntveth en tant que producteur, est également très satisfait du processus: "Il a été incroyablement inspirant de s'asseoir dans la même pièce et de tester des idées à la volée. C'est alors que vous voyez combien nous sommes capables ensemble. Lorsque des éléments extérieurs sont introduits, nous savons immédiatement quand les choses se passent bien, et quand les choses ne fonctionnent pas ou ne nous conviennent pas".

Les titres interprétés


Au cours de ces concerts, le groupe a joué 17 titres de leur répertoire avec des arrangements complètements nouveaux, deux nouveaux titres et deux reprises. Le groupe a joué exclusivement sur des instruments vintages. Karl Oluf Wennerberg était à la batterie, Ormestad à la basse acoustique, Morten Qvenild au piano et divers claviers acoustiques, Lars Horntveth notamment sur le saxophone, Madeleine Qvenild au violon et choriste, Tove Margrethe Erikstad au violoncelle et Madeleine Ossum à l'alto et comme artiste scénique.



Trackliste des 2 concerts
1 This Is Our Home (nouveau titre écrit par Magne)
2 Lifelines
3 I’ve Been Losing You (avec Lissie Maurus)
4 Analogue
5 The Sun Always Shines on TV (avec Ingrid Helene Håvik)
6 Break in the Clouds (nouveau titre écrit par Paul)
7 Foot of the Mountain
8 Stay on These Roads
9 This Alone Is Love
10 Over the Treetops
11 Forever Not Yours
12 Sox of the Fox (reprise des Bridges 'The Vacant', 1er groupe de Paul et Magne)
13 Scoundrel Days (avec Ian McCulloch)
14 The Killing Moon (avec Ian McCulloch - reprise de Echo and the Bunnymen)
15 Summer Moved On
16 Memorial Beach
17 Living a Boy’s Adventure Tale
18 Manhattan Skyline
19 The Living Daylights
20 Hunting High and Low
21 Take on Me

Les invités


Quatre chanteurs ont été invités et ont chanté avec Morten Harket. Ian McCulloch, le chanteur leader du groupe Echo & The Bunnymen ont interprété "Scoundrel Days" et le hit de Echo & The Bunnymen "The Killing Moon". Le deuxième soir a-ha a accueilli la chanteuse Yazoo Alison Moyet pour interpréter avec Morten "Summer Moved On". Ingrid Helene Håvik a fait un duo sur "The Sun Always Shines on TV" les deux soirs. Et le dernier invité, et non des moindres, la chanteuse américaine Lissie a interprété avec Morten "I've Been Losing You".



Morten Harket: "Dans le monde cacophonique de la musique pop, chaque idée est poussée à l'extrême avec des effets et des productions haut de gamme. La musique réelle est donc souvent rabaissée".

A-ha a profité de l'opportunité offerte par ces concerts acoustiques à Giske, pour retravailler les arrangements. Il y avait des détails débattus en termes de son, le style de jeu et l'arrangement. Les deux concerts ont bénéficié énormément de ces soins. Les nouveaux arrangements révèlent l'âme et l'essence des chansons de a-ha. Le groupe a-ha a réussi à maintenir le suspense au cours des deux spectacles, à tel point que le dernier titre "Take On Me" à pousser certains fans, même les plus endurcis, à verser quelques larmes. Un nouvel arrangement du morceau avec un changement d'accord inopinés et inattendus dans le chœur et un changement radical du rip bien connu, a donné un nouvelle dimension à la chanson et à son texte.

Magne: "Lorsque vous êtes sur le point de jouer des chansons pour la première fois en acoustique, c'est avant tout le défi d'oser plus que seulement simplifier ces chansons. Je suis très heureux de notre version de "Take On Me". On en a changé le sens: d'une chanson synthé-pop up-tempo, nous l'avons transformée en une ballade lente, progressive et mélancolique".

La collaboration


Cela faisait un moment que MTV et A-ha cherchaient à concrétiser un tel évènement. Seulement, ce n'est un secret pour personne, le trio a eu quelques tensions au cours de ses 30 années avec plusieurs séparations et réconciliations...

Magne confirme: "Après plus de trois décennies, a-ha est devenu un groupe qui ne pense qu'à partir d'un projet à l'autre. Cette approche s'est révélée être la clé d'une compréhension de soi nouvelle, beaucoup plus saine".

Pål: "Lorsque nous avons enregistré nos derniers albums, nous avons travaillé assez isolés les uns des autres. Cette fois, nous avons travaillé et joué ensemble dans la même pièce pendant plusieurs semaines, et nous avons créé quelque chose de nouveau. Nous pouvons discuter de nombreuses choses". Il ajoute sur une future collaboration "Qui sait... Nous sommes comme des planètes qui tournent chacune de leur côté, mais maintenant nous sommes sur la même orbite. Je n'arrive pas à me rappeler la dernière fois que nous avons eu une telle complicité et une telle aisance à travailler ensemble".

A l'issue du concert, A-ha a quitté la scène par une porte vitrée de la salle Øygardshallen. Ils viennent de terminer le deuxième de leurs deux concerts acoustiques triomphants, et le public suit le groupe du regard à travers les fenêtres alors que les trois membres du groupe se séparent l'un de l'autre en trois limousines qui les attendent et disparaissent dans la lumière du jour. Il était clair pour tous les spectateurs, que a-ha avait ouvert un nouveau chapitre de leur carrière inégalée avec leurs deux représentations.

Copyright (c)Août 2017

Article rédigé par François pour A-ha France. Vous n'êtes autorisé à diffuser que partiellement cette article et uniquement sous réserve d'ajouter un lien vers cette publication.

Divers sources dont Aftenposten, Universal Music DE...