Morten Harket s'exprime sur les violences à l'école
resume Morten qui a connu 30 ans de gloire et de fortune, a expliqué que dans son enfance il n'était pas aussi populaire, qu'il avait été victime de violences à l'école. A l'occasion d'une nouvelle campagne contre le harcèlement et les violences à l'école, lancée par le gouvernement norvégien, Morten Harket a rappelé l'importance de lutter contre ce fléau.
Categorie : A-ha [3770]



Morten qui a connu 30 ans de gloire et de fortune, a expliqué que dans son enfance il n'était pas aussi populaire, qu'il avait été victime de violences à l'école. A l'occasion d'une nouvelle campagne contre le harcèlement et les violences à l'école, lancée par le gouvernement norvégien, Morten Harket a rappelé l'importance de lutter contre ce fléau.

"J'ai été battu, et je m'en souviens encore," s'est exprimé Morten Harket lors d'une réunion avec de hauts responsables politiques nationaux, organisée par le Premier ministre Erna Solberg, le 30 janvier dernier. Le but de cette réunion était d'essayer de s'attaquer au problème de violences à l'école que subissent les enfants depuis des générations, et qui a ruiné leur enfance.

"Au cours de certaines périodes, j'étais battu quotidiennement", a déclaré l'artiste de 55 ans, qui a grandi à Oslo. "Je connais bien le problème de la violence à l'école." Vu ce qu'il a subit dans son enfance, rien ne laissait présager un tel succès depuis 30 ans.

"J'ai eu de nombreuses années difficiles à l'école primaire", a t-il déclaré à son auditoire, dont notamment le ministre de l'Éducation Torbjørn Røe Isaksen, le ministre de la Santé et des services de soins, Bent Høie. Morten Harket a indiqué que ces violences quotidiennes lui avaient fait perdre sa confiance en lui.

Il était parmi plusieurs victimes de violences qui s'est exprimé au cours de cette réunion. Margit Kristine Axelsen, 17 ans, qui a vécu 10 ans de violences. "Cela faisait partie de ma vie quotidienne, c'était à la fois des violences physiques et morales. J'ai du changer d'école. On me disait que j'étais laide, grosse, bizarre et complètement inutile."

Margit Kristine Axelsen indique qu'avec l'air d'internet, la violence prend une nouvelle forme. "Maintenant, ceux qui sont victimes de violences le sont tout le temps, ils n'ont jamais de répits et les tyrans sont anonymes."

Le Premier ministre Erna Solberg, qui vient de lancer une nouvelle campagne contre les violences, invite les norvégiens à prendre en compte ce problème de société. "Nous avons tous la responsabilité de faire quelque chose", a t-elle indiqué. "Je pense que l'intervention d'une célébrité comme Morten Harket est très importante pour les jeunes qui sont victimes de violences. Cela permet de voir que la vie continue, et qu'il y a des gens qui ont eu une enfance difficile mais qui ont réussi dans la vie. C'est aussi leur donner de l'espoir pour le futur" a déclaré Erna Solberg.

Le Ministre de l'Éducation Torbjørn Røe Isaksen a admis que la violence est à un niveau "stable et élevé" en Norvège, même si les violences ont été inscrites comme un problème majeur depuis des années. Il a indiqué que cette réunion avait pour but d'écouter les victimes de violences et de recueillir les idées pour lutter contre ce fléau.


**Photo extraite de la vidéo de NTB Scanpix : Morten Harket & Erna Solberg**